Les démarches pour ouvrir un camping naturiste sont similaires à celle d’un camping « classique ». Prospection de terrains, achat ou location, demande d’autorisation à la préfecture… Le parcours d’un entrepreneur comme les autres, ou presque…

achat-immobilier-camping

Le choix décisif du terrain

Sur bien des aspects, opter pour la reprise d’un camping naturiste facilite les démarches. En effet, un agent immobilier peut estimer un bien en fonction de son emplacement, du chiffre d’affaires qu’il génère, sans oublier le matériel et l’état de l’équipement présent sur le site.

L’avis d’un agent immobilier indépendant et spécialisé, allié à une notoriété déjà établie, permet ainsi de se faire une idée sur la pérennité de l’activité. Dans le cas d’une création, il est nécessaire de prospecter et d’interroger les responsables locaux quant à l’ouverture d’un camping naturiste sur le territoire d’une commune. Quelle que soit la structure, elle ne peut pas en effet s’installer n’importe où. Certains endroits, tels que les sites classés ou les réserves naturelles, sont strictement interdits.

Permis et formalités administratives à prendre en compte

Par la suite, il faut bien distinguer le camping aménagé (comprenant plus de six places) du camping déclaré (en dessous de ce critère). Ce dernier exige un permis d’aménagement, tandis que le camping aménagé demande en plus un certificat de conformité des travaux. Attention également à définir le type d’hébergements présent sur le camping. La législation est différente pour une caravane, une tente ou encore un mobil-home. Là encore, il convient de se référer aux élus municipaux et à la chambre de commerce, pour obtenir plus de détails sur les réglementations en vigueur.

Se démarquer à tout prix

Comme dans bien des domaines, la gestion d’un camping nécessite une approche originale. L’aspect naturiste est un atout qui permet de se démarquer de la concurrence (on compte plus de 8 000 campings sur le territoire français). Toutefois, l’ajout de services ou de concepts peut favoriser la venue d’une clientèle sensible à d’autres secteurs porteurs. Pourquoi ne pas jouer la carte du bio ou du tout nature pour agrémenter l’expérience ? L’ouverture d’un camping naturiste n’est certes pas de tout repos. Cependant, il est possible de trouver la perle rare ou, à défaut, de la créer avec l’appui des autorités compétentes et le concours de certains professionnels, comme un conseiller immobilier.

Enregistrer

Enregistrer